Top 3 des fake news de l’économie collaborative

fake news




Rumeurs, idées reçues, fausses informations, certaines allégations sur certains acteurs de l’économie collaborative méritent un fact checking. Voici notre top 3 des fake news de l’économie collaborative qui circulent.

n°1 – BlablaCar racheté par la SNCF

BlaBlaCar qui appartient à la SNCF ? Combien croit encore à cette fausse rumeur ? Encore dernièrement, nous l’avons entendu dans une conversation entre deux personnes. Mais elle est bien fausse !

La SNCF n’a aucune prise sur BlaBlacar ! Au contraire, challengé par l’arrivée de BlaBlaCar sur le marché du transport de personnes, la SNCF a créé de nouveaux services avec OuiGo par exemple.

n°2 – BlaBlaCar est rentable

Bien que BlaBlaCar soit une “licorne” française, c’est à dire une startup valorisée à plus d’un milliard de dollars, la société n’est toujours pas rentable, malgré ce que l’on peut penser.

D’ailleurs, la startup de l’économie collaborative ne s’en cache pas, comme peut en témoigner les différentes interviews de son fondateur.

Principale raison ? La concurrence :

  • Les « cars Macron » qui ont fait chuter d’un tiers le nombre de covoitureurs actifs.
  • D’autres startups de covoiturage qui elles sont gratuites dans d’autres pays et qui forcent BlaBlaCar à en faire de même, comme en Russie.

n°3 – leboncoin risque de fermer ?

Cette rumeur, c’est le site AllianceImmo.fr  qui l’a lancé en début d’année en annonçant qu’à partir du 1er janvier 2017, les particuliers devaient obligatoirement passer par des agences immobilières pour vendre leur bien.

L’article a par la suite été supprimé du site mais, il a eu le temps de faire son petit effet, du moins, le temps d’un instant.

 




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *